Weekly security briefing – 30 novembre au 6 décembre 2020

Risk&Co partage chaque lundi matin un security briefing portant sur les faits marquants à retenir dans le monde. Ce weekly security briefing, destiné notamment aux voyageurs d’affaires et à leur direction, permet d’anticiper les principaux risques et apporte des conseils sur les comportements à adopter afin d’y répondre.

1. ALGÉRIE : Aïn Defla, Bordj Bou Arreridj – Alerte météorologique

Le 2 novembre dernier, l’Office national de la météorologie (ONM) a émis une alerte « orange » (le deuxième niveau le plus élevé sur une échelle en comprenant quatre), en raison du risque de fortes pluies dans les provinces de Ain Defla, Bordj Bou Arréridj, Bouira, Boumerdès, Chlef, Medea et Tipaza.

Les inondations sont susceptibles d’entraîner des perturbations pour les services publics.

Pour suivre l’évolution de la situation, consulter les médias locaux et le site de l’ONM.

2. MOLDAVIE : Chisinau – du 30 novembre au 15 janvier – COVID-19 et renforcement des restrictions

Les autorités moldaves ont déclaré l’état d’urgence en matière de santé publique du 30 novembre au 15 janvier 2021 en raison de la pandémie de la COVID-19.

La suspension des conférences et des événements sportifs avec du public ainsi que la fermeture des cinémas, des théâtres, des salles de concert et des établissements de vie nocturne ont été décidées par les autorités. Un couvre-feu quotidien de 22h00 à 07h00 (20h00 à 05h00 UTC) a été instauré pour les bars, les cafés et les restaurants.

Il est conseillé de respecter les consignes des autorités locales.

3. LIBAN : Beyrouth – Importantes inondations

Le 28 novembre dernier, de fortes pluies ont affecté les principaux axes routiers. Le tunnel de Nahr al-Kalb, au nord de la capitale Beyrouth, et la zone de Jal al-Dib (gouvernorat du Mont-Liban) ont été particulièrement touchés. En outre, les régions du nord du Liban sont confrontées à une pénurie d’électricité, suite à un incendie à la centrale électrique de Qadisha.

Un retour à la normale n’est pas prévu avant au moins une semaine.

En cas d’intempérie, il convient de suivre les recommandations des autorités locales et de se réfugier dans les lieux en hauteur et les abris provisoires.

4. MONDE : Israël – Alerte sécuritaire

Les autorités israéliennes ont placé toutes les ambassades israéliennes, notamment aux États-Unis (US) et au Royaume-Uni (UK), en état d’alerte élevé, suite aux menaces de représailles iraniennes prononcées le 28 novembre dernier.

Le gouvernement israélien redoute d’éventuelles attaques du régime iranien, en représailles au meurtre de Mohsen Fakhrizadeh, un scientifique nucléaire du pays. Les responsables iraniens ont accusé Israël d’être responsable de cet assassinat.

Il convient de faire preuve de vigilance et d’éviter les abords des ambassades et missions diplomatiques israéliennes.

5. INDONÉSIE : Papouasie – 1er décembre – Anniversaire de la fondation de l’OPM, renforcement de la sécurité

Le 1er décembre marque la date d’anniversaire de la fondation du mouvement séparatiste Free Papua Movement (OPM).

Des troubles lors de manifestations connexes, ainsi que des attaques séparatistes, à la fois pendant et durant les semaines qui suivent la date anniversaire sont à prévoir. Le risque de troubles sera encore aggravé lors des élections locales du 9 décembre.

Il est conseillé d’éviter toute manifestation ou rassemblement susceptible de dégénérer à Jakarta, mais également à Surabaya (province de Java Est) et Manado (province de Sulawesi Nord).

6. NIGÉRIA : Etat du Niger – 1er décembre – Grève et manifestations des travailleurs du secteur public

En raison de salaires impayés, une grève des travailleurs du secteur public du Congrès du travail du Nigeria aura lieu le 1er décembre dans la capitale Minna et dans les autres grandes villes de l’État du Niger.

Des perturbations et une présence de sécurité renforcée sont à anticiper à proximité de toutes les manifestations.

Éviter toute manifestation ou tout rassemblement susceptibles de dégénérer dans le pays.

7. CHILIE : 2 décembre – Risque de tensions postélectorales

Des tensions post-électorales sont à prévoir dans certains centres urbains en raison de la crise politique en cours. Des manifestations d’envergure ont déjà entraîné des perturbations majeures dans les déplacements.

Le gouvernement a déployé plus de 1 000 membres supplémentaires des forces de sécurité dans les quartiers centraux de la capitale Santiago pour renforcer les mesures sécuritaires le jour des élections, soit le 2 décembre prochain.

Éviter toute manifestation ou tout rassemblement susceptibles de dégénérer dans le pays.

8. INDE : New Delhi – Série de manifestations des agriculteurs

Les agriculteurs ont annoncé de nouvelles manifestations à partir du 1er décembre. Malgré des mesures de sécurité strictes, les groupes continuent de se rassembler aux frontières de Singhu et de Tikri entre New Delhi et l’État de Haryana, ainsi qu’au poste frontière entre l’État de l’Uttar Pradesh et New Delhi.

Des scènes de violences et des perturbations sont à prévoir dans les zones susmentionnées.

9. FRANCE : 4 décembre – Black Friday

Initialement organisé tous les derniers week-ends du mois de novembre, le Black Friday aura lieu le 4 décembre en France.

C’est l’opération promotionnelle la plus importante de l’année.

Un afflux très important de clients dans les grands magasins et dans d’’autres lieux de vente est susceptible de perturber les déplacements.

Il convient de faire preuve de vigilance.

10. CAMEROUN : Yaoundé – 6 décembre – élections régionales

Une présence accrue des forces de sécurité et des restrictions supplémentaires sont attendues à l’approche des élections régionales du 6 décembre 2020.

Des attaques ciblées ont déjà fait quelques morts.

La population locale reste exposée aux menaces tout au long et après l’élection, notamment dans les zones séparatistes.

Il est conseillé de rester prudent autour des centres de vote camerounais.